Laurent Le Breton, CEO d’EEGLE, publie ce premier livre blanc dans la continuité de son action au service des données des territoires. La gouvernance des données est un sujet qui touche tous les professionnels des territoires.

Ce livre aborde la manière avec laquelle le numérique peut accompagner et changer la vision des professionnels du territoire à travers l’usage de leurs données. C’est le premier ouvrage d’une série à venir, édité par EEGLE. Vous y trouverez notamment les clés pour mieux comprendre les défis des acteurs des données territoriales. Mais aussi des applications métiers concrètes et des réponses aux problématiques majeures autour de la donnée. Nous vous proposons ici un résumé des points essentiels.

 Qu’est-ce qu’une donnée à l’échelle d’un territoire ?

Une donnée peut-être statistique (stockée dans un fichier excel par exemple), elle peut-être de type SIG (Système d’Informations Géographiques) pour décrire des phénomènes de manière géolocalisée, et l’on tend de plus en plus vers des données actualisées au fil de l’eau. La 3D permet la création d’une donnée d’une nouvelle forme : le BIM, (Building Information Modeling), utilisé par les architectes et les urbanistes notamment.

Pour une utilisation optimale, la donnée doit être partageable, compréhensible et lisible par tous. Elle est périssable car inscrite dans une temporalité. Elle a un coût de production et doit être protégée par des licences d’exploitation.

Quelle est l’utilité des données pour les territoires ?

Pour les acteurs des territoires, les réunions autour d’un projet sont souvent sources de conflit. Pour éviter un débat biaisé, et fondé sur le parti pris de chacun, la donnée a la fonction d’objectiver et faciliter la prise de décision. Les différentes représentations graphiques de la donnée (cartes, graphiques, tableau, séries animées, …) sont de bons moyens d’accorder les avis et d’apaiser les tensions.

C’est particulièrement frappant dans le cadre de sujet de tensions tels que les distances d’épandage des pesticides. Chacun s’arc boutant sur ses positions, plus ou moins d’éloignement avec les habitations. En combinant des données déjà existante (habitations, zones agricoles) avec les outils d’analyse géographiques, il est assez facile d’objectiver ce débat et de faciliter la prise de décision. Ainsi la donnée est un appui indispensable à la décision humaine.

Quelles sont les conditions requises pour pouvoir tirer partie des données ?

Pour que la donnée puisse jouer ce rôle de médiateur, il faut qu’elle remplisse certains critères : elle doit être simple d’accès et d’utilisation, sa pérennité doit-être assurée (ce qui n’est pas encore toujours le cas, les règles de l’Open Data étant encore parfois assez lestes).

Elle doit aussi être qualifiée, et bien entendu, toujours croisée avec d’autres données, afin d’en saisir toutes les nuances possibles et s’assurer une compréhension optimale. L’Open Data prône un mode de partage et d’accessibilité de la donnée. En faisant circuler celle-ci, on construit une intelligence collective.

Qui sont les acteurs des données à l’échelle des territoires ?

Les acteurs principaux de la donnée territoriale et donc, de son intelligence collective sont évidemment les collectivités. Ce sont elles qui sont les mieux placées pour exprimer leurs besoins, chacune à leur échelle.

Au premier plan, on retrouve aussi les géomètres experts. Ils sont ceux qui relèvent avec rigueur les données nécessaires, sur des territoires qu’ils connaissent par coeur. Ils sont les garants d’une donnée juste et qualifiée.
Puis, ce sont les acteurs du numérique qui vont diffuser, traiter, analyser, agréger et faciliter la compréhension de ses données.

Eegle facilite l’appropriation des informations par des professionnels non experts

En réponse à la problématique de valorisation des données et de leur utilisation par les non initiés, Eegle propose une plateforme simple d’utilisation permettant de s’approprier les informations disponibles depuis les portails Open Data, les systèmes d’informations privés. Eegle apporte aussi tous les outils de collaboration pour coopérer avec ses partenaires et ainsi amplifier la création de valeurs autour des données.

Le livre blanc livre enfin deux concrets dans le domaine de la consommation foncière et de la transition énergétique.
Il s’agit du premier ouvrage d’une série à venir articulée autour des grands enjeux des territoires : ZAN, mobilité, transition énergétique, concertation urbaine…

sommaire livre blanc

Télécharger le livre blanc